Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

02/12/2014 - Découverte de 30 ans de correspondances perdues entre le peintre orientaliste Théodore Chassériau et ses amis

 

Découverte de 30 ans de correspondances perdues entre le peintre orientaliste Théodore Chassériau et ses amis Théophile Gautier, Alexis de Tocqueville, la comédienne mondaine Alice Ozy,…, dans le Paris artistique du 19ème siècle.

En 1871, toutes ces lettres devaient disparaître dans les flammes du Palais d'Orsay incendié, là où elles avaient été déposées pour être protégées de l'insurrection de Paris. De cette correspondance ne subsista qu'une centaine de lettres dont la trace disparaît il y a 80 ans, en 1934. Après des années de recherche par les Amis de Chassériau, ces lettres que l'on croyait perdues sont retrouvées dans les cartons du baron Arthur Chassériau laissés à sa famille. Elles avaient été oubliées au milieu des lettres non moins passionnantes du père de l'artiste, diplomate en Amérique du Sud qui fut un proche de Simón Bolivar.

La correspondance de Théodore Chassériau (1819-1856) connut une destinée comparable à celle du peintre, romanesque et chaotique. Le recueil offre un voyage dans le Paris artistique du milieu du 19ème siècle. Qualifié de Napoléon de la peinture par son maître Ingres, Théodore Chassériau avait pour amis Théophile Gautier, la comédienne Alice Ozy (dont Victor Hugo lui jalousait les faveurs), ou encore Alexis de Tocqueville.

Les Amis de Théodore Chassériau reproduisent aujourd'hui sa correspondance dans Chassériau – Correspondance oubliée, ainsi que les photos de ses fresques, détruites lors de l'incendie de la Cour des comptes pendant la Commune de Paris en 1871.

 

Ouvrage disponible sur www.lulu.com, www.amazon.fr, www.barnesandnoble.com, à la librairie Artcurial (61 avenue Montaigne 75008 Paris - Tel : 01 42 99 16 19) et à la librairie Lardanchet (100, Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris www.lardanchet.fr/).